samedi 2 août 2014

SPECIAL ANNIVERSAIRE / ITW FLASHBACK / AGATHE / 9 septembre 2010

80's records : Avant de vous lancer dans la chanson avec le 45 tours « Je ne veux pas rentrer chez moi seule » en 1983 à quoi vous destiniez-vous ?

Agathe : Mes parents souhaitaient que je passe le Bac. Si ça avait été moi je me serais inscrite aux beaux arts dès la classe de Première. J’ai donc passé mon Bac

Patrick Roulph / 80's records : En même temps que « Je ne veux pas rentrer chez moi seule » vous sortez le 45 tours « La fourmi » sous le pseudo Bianca.

Agathe : Je rencontre un copain Thierry Felter qui me propose ce titre. Je garde un très bon souvenir de cette chanson, même si ça fait longtemps que je ne l’ai pas entendu. C’était un texte un peu dur mais sympa.

Patrick Roulph / 80's records : Concernant le texte de « Je ne veux pas rentrer chez moi seule » à quel degrés devions-nous prendre le texte ?
Agathe : Au degrés que vous voulez mais assez élevé quand même !

Patrick Roulph / 80's records : Etiez-vous consciente ou bien avez-vous joué de cette voix de Baby-Doll ?

Agathe : J’ai un peu fait exprès ! Il y avait Lio qui chantait Banana Split, elle me faisait beaucoup rire. J’ai trouvé cette façon de chanter assez sympa pour le texte de « Je ne veux pas rentrer chez moi seule ».

Patrick Roulph / 80's records : Le succès est arrivé rapidement. Comment gère-t-on cette célébrité ?

Agathe : Comme on peut.

Patrick Roulph / 80's records : Où habitiez-vous à l’époque ?

Agathe : A Montpellier. Je suis arrivée à Paris à cette époque.

Patrick Roulph / 80's records : En 1985 un album sort. Etait-il prévu au départ ou bien a-t-il été enregistré suite au succès du premier 45 tours « Je ne veux pas rentrer chez moi seule » ?

Agathe : J’ai assuré un contrat de cinq ans dans lequel il y avait cinq 45 tours et un 33 tours. Nous avons exécuté le contrat. A la fin du contrat on m’a proposé un poste sur une chaîne de télévision afin de m’occuper de l’habillage graphique de cette chaîne. J’ai dit OK. J’ai donc arrêté la chanson.

Patrick Roulph / 80's records : A l’époque, dans les années 80, il était de bon ton d’enregistrer les chansons en anglais, ou bien encore en espagnol. L’avez-vous fait ?

Agathe : J’ai enregistré « Je ne veux pas rentrer chez moi seule » en anglais. Il a été traduit en anglais, ce n’est pas moi qui l’ai traduit. Mais vous savez, les américains et les anglais préféraient la version française ! Ils retrouvaient le cachet de la langue française.

Patrick Roulph / 80's records : Quels souvenirs gardez-vous de ce métier ?
Agathe : C’était beaucoup trop pour moi. Je me suis accroché, j’ai rempli le contrat. Certes, on gagne beaucoup d’argent. Il y avait énormément de stress. Je n’avais pas compris tout le mécanisme du show biz. C’est jouissif aussi ! Mais le plus difficile est de savoir lâcher !

Patrick Roulph / 80's records : Après l’album éponyme de 1985 il y a eu deux 45 tours. « Marie-moi » en 1986 et « Bébé Bébé » en 1987 que vous sortez en solo. Il n’y a plus de groupes ‘regrets’, c’est seulement Agathe. Pourquoi ?

Agathe : D’un côté il y avait le producteur, d’un autre les musiciens. Les musiciens étaient assez ‘fier’ et pensez que le producteur n’allait pas les emmerder plus longtemps, sous-entendez que les musiciens pensaient gérer tout, tout seul. De mon côté je me suis dit, stop, je vais terminer ce contrat et y mettre un terme. J’ai eu des problèmes avec personne, c’était mes chansons. Ces deux 45 tours sont donc sortis sous le nom « Agathe ».

Site officiel http://agathe-labernia.fr 

Interview réalisée par Patrick Roulph le 09/09/2010

Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, toute modification, de même que toute utilisation commerciale de façon permanente ou provisoire sans le consentement de l'auteur est illicite. Il en est de même pour la traduction, l’adaptation ou la transformation, l’arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. » (article L. 122-4 CPI).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire