jeudi 16 février 2012

Le "Top Singles" physique s'arrête en France

C'est officiel : le SNEP (Syndicat National de l'Edition Phonographique) et GFK annoncent l'arrêt de l'édition du classement des ventes de singles physiques en France, qui existait sous ce format depuis novembre 1984. Toutefois, un nouveau classement voit le jour : le Top 200 fusionné, qui combine ventes physiques et digitales.

Une page se tourne dans l'Histoire des charts français. Le traditionnel "Top 50", créé en 1984, tire sa révérence. Tout du moins dans sa forme classique, puisque c'est un nouveau classement qui va prendre le relais, plus actuel. Déjà depuis le 4 février 2011, Pure Charts vous proposait en exclusivité web chaque semaine les 100 meilleures ventes de titres téléchargés et de singles physiques combinés. Aujourd'hui, un an plus tard, le SNEP enfonce le clou et décide de ne plus éditer de classement des seules ventes de singles physiques, autrement dit celui du bon vieux CD 2 Titres. Le "Top Singles" fusionné devient ainsi le classement de référence, et se voit élargi en intégrant les 200 meilleures ventes. Ces nouveaux charts seront disponibles en intégralité dès vendredi sur Pure Charts. Vous pourrez toujours consulter l'intégralité des archives du "Top Singles" depuis 1984 sur notre site.

Des singles physiques aux ventes infimes

La décision d'abandonner le "Top Singles" physique est logique, puisque les ventes de CD 2 titres étaient devenues anecdotiques. L'année dernière, elles représentaient en France 2% seulement du total des titres achetés. D'ailleurs, nombreux sont les magasins qui ne vendent plus de CD Singles depuis plusieurs mois. Et pour ceux qui en proposent encore, la taille du rayon diminue un peu plus chaque année. La mort du single physique approche donc à grand pas, puisque cette nouvelle devrait pousser les maisons de disques à ne plus éditer de disques sous ce format.

Déjà aux Etats-Unis, il n'existe plus de "Top Singles" physique depuis 1998 ! Là-bas, on y a intégré les diffusions radio pour en faire un classement appelé "Hot 100". En 2005, les titres téléchargés ont aussi été ajoutés, et en 2007 ce sont les titres écoutés en streaming qui ont été comptabilisés dans ce même top. Au Royaume-Uni, même son de cloche puisque depuis 2005 les charts singles physiques n'existent plus.

© Charts In France / Olivier PALUD

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire