jeudi 13 décembre 2007

Lorie


Une machine bien huilée, ou qui est en passe de le devenir, Lorie. Après les quelques essais discographiques plutôt moyen de ces deux dernières années, Lorie revient plus femme, plus mature avec le (bon) choix d’enfin évoluer. Même si au final Lorie reste Lorie, le travail de Frédéric Château (ici sous le pseudo d’Asdorve) est remarquable. Après quelques années passées au côté d’Obispo et des Koeur’s (je glisse vers les 80s, désolé), Fred marque de sa patte la LORIE 2008. “On ne grandit vraiment jamais”, “L’accalmie” est du pur jus Château. (Pour rappel, Frédéric Château a publié trois albums, respectivement en 1989, 1991, 1995). Après un début de carrière consacré aux jeunes filles, Lorie dirige sa carrière à la Minogue (“Je vais vite”, “L’amour autrement”, “Play”...) Image, clip, discographie (mixes et remixes) et même une chanson à la gloire des garçons qui préfèrent les garçons. (“Est-ce que je perdrais la raison, parce que t’aimes 1 garçon”). Côté texte, tous titres confondus, on apprend qu’il y a “2 lor en elle”, “qu’elle n’est pas un ange”, “quelquefois une reine de la nuit”. Malgré tout, Lorie reste la bonne copine ado, aux conseils digne d’un Best Seller de Paulo Coelho: “Avance encore, tu as le droit d’être fort”, “Résister à l’ennui, le bonheur a tout prix, cette envie dépend de toi, il faut la construire”... Allez, on l’aime notre Lorie.

4 commentaires:

  1. i love her new style go girl!!!!!

    RépondreSupprimer
  2. gusta lorie,es una grande artista te quiero!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Quelle horreur ! un pur produit marketé au dernier degré ;-(

    RépondreSupprimer
  4. patrick blogger de ce blog31 décembre 2007 à 16:28

    Dans l'air du temps, Lorie semble orienter sa carrière comme elle l'entend. Il n'y a pas de degré dans le marketing.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...